Paix et sécurité en Afrique centrale : l’UNOCA et la CEEAC déterminés à renforcer leur coopération

Publié le par imagazine

ENTRETIEN --- CHEF DE L'UNOCA ET SG DE LA CEEAC

 Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de l’UNOCA, M. Abdoulaye Bathily, a eu une séance de travail mardi 10 juin avec le Secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), M. Ahmad Allam-Mi. La réunion, qui a eu lieu au siège de cette organisation régionale, a permis aux deux personnalités de réaffirmer leur détermination de continuer à travailler en étroite collaboration sur des sujets d’intérêt commun.

 

M. Abdoulaye Bathily a dit son engagement de développer et de renforcer la coopération scellée le 3 mai 2012 entre la CEEAC et l’UNOCA. Il a rappelé que cette démarche, qui est conforme à son mandat, est nécessaire dans le cadre de la recherche des solutions concertées aux défis qui interpellent la sous-région dans les domaines de la paix et de la sécurité. En dehors des préoccupations communes sur l’impact des activités de Boko Haram sur certains pays d’Afrique centrale, le Secrétaire général de la CEEAC et son hôte ont notamment évoqué l’épineuse question de la lutte contre l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) ainsi que le combat contre la piraterie maritime dans le golfe de Guinée. Sur ce dernier point, ils ont exprimé leur satisfaction par rapport aux avancées enregistrées depuis le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement organisé à Yaoundé en juin 2013. Le Sommet avait décidé, entre autres, de la création d’un Centre interrégional de coordination (CIC) sur la sûreté et la sécurité maritimes, dont l’ouverture officielle est prévue dans la capitale camerounaise le 11 juillet prochain.

 

Du 3 au 6 juin, l’UNOCA a participé à une réunion tenue à Yaoundé pour préparer les instruments fondateurs de cet important outil de prévention et de répression des actes illicites commis en mer par des pirates. Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique centrale a indiqué que les Nations Unies vont poursuivre leur soutien à la CEEAC, à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et à la Commission du golfe de Guinée (CGG) afin de leur permettre d’en assurer sa mise en œuvre effective.

 

MM. Abdoulaye Bathily et Ahmad Allam-Mi ont également échangé des points de vue sur la situation en République Centrafricaine. Ils ont convenu de la nécessité de continuer des actions conjointes afin de mobiliser l’attention de la communauté internationale sur cette crise, y compris sur ses effets collatéraux sur les pays limitrophes. Le Secrétaire général de la CEEAC a rendu compte de ses consultations régulières sur ce sujet avec le Président en exercice de la CEEAC, M. Idriss Deby Itno, ainsi qu’avec l’ensemble des Etats membres. Il prône un cadre de concertation incluant tous les acteurs socio-politiques, compte tenu du caractère vital du dialogue et de la réconciliation nationale dans les efforts de pacification en cours. 

 

Arrivé à Libreville dans la nuit du 2 au 3 juin 2014, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique centrale rencontrait pour la première fois le Secrétaire général de la CEEAC. Ils ont décidé de maintenir les contacts pour une meilleure synergie dans leurs actions en faveur de la paix et de la sécurité dans la sous-région.

Publié dans Paix et Sécurité

Commenter cet article