Mali: Amnesty dénonce des exactions commises par la junte après le 30 avril

Publié le par imagazine

Des militaires arrêtés au Mali après leur participation au contre-coup d'Etat du 30 avril ont été victimes d'exécutions sommaires, de tortures ou ont disparu, dénonce l'ONG Amnesty International dans un rapport publié mardi à Paris après une mission de dix jours en juillet dans ce pays.

Publié dans Humanitaire

Commenter cet article