JOURNEE DE LA JEUNESSE AFRICAINE

Publié le par imagazine

photo 1343842254591-1-1" POUR AUTONOMISER LES JEUNES EN VUE D’UN DEVELOPPEMENT DURABLE,

L’AFRIQUE DOIT PARLER D’UNE MEME VOIX"

S.E Dr. NKOSAZANA C. DLAMINI ZUMA

PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L’UNION AFRICAINE


Aujourd'hui, 1er Novembre 2012, nous célébrons la 7eme Journée de la jeunesse africaine, suite à l'adoption de la décision par les Chefs d'Etat à Banjul en 2006. Le thème de cette année c’est: «Pour autonomiser les jeunes en vue d’un développement durable du continent, l'Afrique doit parler d’une même voix " Ce thème a été choisi pour encourager les jeunes à s'impliquer dans les processus de prise de décision aux niveaux national, régional et continental pour leur propre développement , ainsi que pour la mise en œuvre de l'agenda de l'Afrique pour le développement durable. Il vise également à souligner les progrès en cours et les efforts déployés pour assurer que l'Afrique puisse parler d'une même voix sur les questions de développement de la jeunesse.

Il est à noter que les grandes décisions ayant une incidence sur le développement des jeunes ont été prises récemment par la Conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement. Il s'agit notamment de:

l'opérationnalisation du Corps des Jeunes Volontaires de l'Union africaine (CJV-UA) et sa généralisation a tout le continent;

la création de l'Université panafricaine (UPA)

la promotion de l'emploi des jeunes en visant la réduction de 2% du taux de chômage des jeunes

o la dynamisation de l'Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ)

D'autres réalisations importantes se présentent comme suit :

L'accélération du plan d'action de la Décennie pour le développement des jeunes avec la participation des communautés économiques régionales et la visibilité du rôle des États membres,

L'entrée en vigueur rapide de la Charte africaine de la jeunesse et d'autres instruments pertinents sur le continent,

Une Conférence de Rio +20 sur le développement qui a contribué à positionner la Commission sur les négociations pour l’économie verte dans la consolidation des interactions de niveau mondial en faveur de la jeunesse africaine avec un point de vue des jeunes sur la position commune de l'Union africaine.

De nombreuses autres actions dont la plus mémorable reste le Sommet sur l'accélération de l'autonomisation des jeunes pour le développement durable en Afrique en Juillet 2011 à Malabo, Guinée Equatoriale.

L'Union africaine estime que les jeunes doivent faire partie intégrante du développement social et économique. Aujourd'hui, l'Afrique est le continent le plus jeune dans le monde et devrait commencer à investir dans son avantage démographique pour les prochaines décennies, c’est-à-dire engager de bons investissements dans sa jeunesse. Cette dynamique de la population doit apparaître comme la force pour le continent qui doit fonctionner comme un collectif œuvrant pour le développement et l'autonomisation des jeunes.

Afin de parler d’une même voix quant aux questions de développement et d'autonomisation des jeunes, les États membres devront, là ou nécessaire, accélérer leurs efforts pour signer, ratifier, domestiquer et mettre en œuvre la Charte africaine de la jeunesse et des plans nationaux de développement de la jeunesse devront être alignés avec le plan d’action de la décennie des jeunes et garantir que des données et des informations sur les jeunes sont disponibles pour informer des actions durables et les rapports. La commission s'engage à continuer d’apporter l'assistance technique nécessaire à cette fin aux États membres et aux acteurs concernés.

La Commission de l'Union africaine souhaite s'associer à la célébration de la Journée africaine de la jeunesse, édition 2012, pour féliciter les jeunes africains pour leurs efforts respectifs dans le processus de renforcement des capacités, et à tous ses partenaires et intervenants qui travaillent en étroite collaboration avec nous pour bâtir des institutions solides renforçant nos précieuses ressources que sont les jeunes, je tiens à exprimer ma profonde gratitude.

Enfin, sous l'auspice de la célébration de la Journée africaine de la jeunesse 2012, j'invite toutes les parties prenantes y compris les États membres, l'Union Panafricaine de la jeunesse, les communautés économiques régionales, le secteur privé, les ONG, les agences des Nations Unies, les partenaires au développement bilatéraux et multilatéraux a unir leurs efforts pour plus de synergie dans le souci d’agir en symbiose pour le développement et l'autonomisation des jeunes en Afrique.

L'Union africaine s'engage à travailler de concert avec ses principaux partenaires dans l'unité pour le développement et l'autonomisation des jeunes et veiller à ce que ces derniers jouent leur partition dans le processus de prise de décision en travaillant côte à côte avec leurs dirigeants dans les États membres, les communautés économiques régionales et au niveau continental.

 

Vive l’Afrique!

Que Dieu bénisse la Jeunesse africaine!

Publié dans Politique

Commenter cet article