Impact régional de la crise centrafricaine : une mission de l’ONU au Congo et en RD Congo

Publié le par imagazine

Dans le cadre de son programme de visite des pays affectés par la crise qui déstabilise la République Centrafricaine (RCA) depuis plus d’un an, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique centrale, M. Abou Moussa, conduit une mission au Congo du 9 au 10 avril, puis en République démocratique du Congo (RDC) du 11 au 15 avril.

A Brazzaville et à Kinshasa, M. Abou Moussa aura des séances de travail avec les membres du gouvernement, le corps diplomatique, les représentants du Système des Nations Unies ainsi que les partenaires au développement et toutes les parties prenantes engagées dans le processus de gestion de la crise en RCA. Un accent particulier sera mis sur la situation des réfugiés centrafricains et des migrants.

Selon les estimations publiées le 31 mars 2014 par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), depuis décembre 2013, 17 743 Centrafricains sont en effet arrivés en RDC, et 7743 au Congo. Pendant la même période, respectivement 602 et 700 ressortissants des pays tiers, principalement du Tchad, ont été évacués de la RCA.

La visite de M. Abou Moussa lui permettra de mieux cerner les défis que pose cette situation, d’apprécier les besoins des gouvernements et des acteurs concernés afin de développer une réponse ou une stratégie conséquente, y compris sur le plan humanitaire, politique et sécuritaire.  

En dehors du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), quatre autres institutions font partie de la mission : OCHA, le Centre des Nations Unies pour les droits de l’Homme et la démocratie en Afrique centrale (CNUDHD-AC), le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en RCA (BINUCA) et le Secrétariat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

La mission au Congo et en RDC est la dernière étape de la tournée de M. Abou Moussa dans les pays d’Afrique centrale partageant une frontière avec la RCA. Elle avait commencé au Tchad en février dernier. Le Représentant spécial du Secrétaire général, par ailleurs chef de l’UNOCA, s’était également rendu au Cameroun en mars. Il consignera les conclusions et les leçons de ces visites de terrain dans le Rapport du Secrétaire général de l’ONU sur les activités de l’UNOCA. Ce Rapport sera présenté au Conseil de sécurité en mai.

Publié dans Paix et Sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article