Abdou Diouf : "L'Afrique est le futur de la Francophonie"

Publié le par imagazine

Deux routiers non grévistes ont été grièvement blessés en marge de la grève qui affecte les transports routiers sud-africains depuis plus de deux semaines, ont indiqué les autorités médicales mercredi, alors que les négociations sont au point mort.


Un routier a été atteint par une balle à la jambe alors qu'il conduisait sur l'autoroute N3 près de Durban (est) mardi soir, ont indiqué les secours et la police à l'agence Sapa.


Le porte-parole des secours a indiqué que le routier était dans un état "grave mais stable" tandis que la police a ouvert une enquête pour tentative de meurtre.


Au Cap (sud-ouest), un autre routier a été gravement brûlé par des manifestants lundi.

"Il est dans un état critique. Ils l'ont attaqué, lui ont versé du pétrole dessus et ont mis le feu", a indiqué un docteur de l'hôpital de Manenberg au Cape Times, mercredi.


Un chauffeur était mort lundi dans un hôpital du Cap après avoir été touché par un jet de pierre à la nuque la semaine dernière.


La grève, entrée dans sa troisième semaine, perturbe l'économie du pays et de ses voisins, affectant les livraisons de différents secteurs, des pièces détachées pour l'industrie aux produits frais, mettant certaines stations-service à sec et empêchant l'approvisionnement normal de distributeurs de billets.

Elle a été émaillée de nombreuses violences, notamment l'incendie et le caillassage de plusieurs dizaines de camions.


Les syndicats réclament au moins 10% d'augmentation par an, quand les employeurs se refusent à des augmentations à deux chiffres.


Deux syndicats minoritaires ont "suspendu" leur participation au mouvement mardi, mais deux autres, dont le Satawu, la principale organisation du secteur, ont appelé à la poursuite de la grève.


Aucune date n'a été fixée pour reprise des discussions, ont indiqué les employeurs sur le compte Twitter spécial consacré aux négociations salariales.

Le Satawu a appelé à une grève de soutien de trois jours dans les ports et d'un jour dans les chemins de fer la semaine prochaine, a indiqué le conglomérat public des transports Transnet.

Publié dans Politique

Commenter cet article